Un terrain couvert avenue de Verdun pour les sportifs du 10ème


 

Le Tennis Club du 10e a déposé courant en janvier janvier un projet dans le cadre du Budget Participatif 2019. Ce projet intitulé Terrain de tennis couvert et autres sports – Verdun – Valmy a fait l’objet d’un travail de regroupement lors des ateliers de co-construction, puis d’études techniques pour évaluer sa faisabilité.

Ce projet a été retenu par la ville pour être soumis au vote en septembre 2019.

Issu du regroupement avec d’autres, ce projet est désormais intitulé: Un terrain couvert avenue de Verdun pour les sportifs du 10ème!

Contexte

La pratique du sport en ville est devenue un enjeu. Elle est associée à une qualité de vie urbaine, à la santé, à l’éducation, aux liens sociaux, à l’égalité d’accès aux équipements de la cité… Le 10e arrondissement compte différents quartiers prioritaires, dits de politique de la ville : la zone des portes, le grand Belleville, Buisson Saint-Louis, Granges-aux-Belles. Dans ces quartiers, des objectifs d’amélioration ont été définis. Il s’agit pour partie de “favoriser l’accessibilité à une offre sportive et aux équipements publics…” Le 10e est un arrondissement très dense, riche d’histoire, diversifié et pittoresque. Il est pourvu d’équipements et de services publics. Mais il ne répond pas aujourd’hui pleinement à cet enjeu relatif au sport en ville car ses gymnases et ses terrains d’éducation physique (TEP) sont en nombre restreint.

C’est ainsi que les écoles manquent de terrains de sports couverts pour assurer un enseignement régulier toute l’année. Quant au tennis, il est le sport le plus représenté à Paris, mais le secteur englobant les 1er, 2e, 3e, 9e, 10e et une partie des 18e et 19e arrondissements ne possède aucun court. Ce sport y est pratiqué sur des terrains multi-sports, à des horaires restreints et le plus souvent en extérieur. Le tennis est également en voie d’exclusion des gymnases, du fait d’une politique privilégiant les sports d’équipes et non le nombre de licenciés ou de personnes en demande d’une pratique spécifique.

Le club est avant tout une école de tennis, active dans les 10e, 18e et 19e arrondissements et dans des “quartiers politique de la ville”. Cette saison sportive, il compte 230 adhérents, représentant environ 160 familles résidant dans l’arrondissement. Le développement du club est limité et donc son rôle d’employeur et de formateur est restreint : le club est au complet, de très nombreuses demandes d’inscriptions ne sont pas honorées et les créneaux complémentaires dont il a besoin sur des courts couverts ne sont pas considérés du fait d’un manque général de courts dans la ville.

Cet arrondissement sans court de tennis couvert – ni même extérieur – ne permet pas de répondre à une demande très importante des habitants du quartier – mais également de tout parisien, de tout âge. Le constat du club est simplement représentatif des problèmes d’offre dans le centre de la ville et dans le 10e en particulier pour pratiquer ce sport très demandé et populaire.

Le club a mené une réflexion sur les particularités de chaque arrondissement dans lesquels il est présent. C’est en ce sens qu’il a élaboré une proposition de projet lié au budget participatif 2019. Cette réflexion est liée au manque d’équipements sportifs couverts, à la pratique du tennis dans ce secteur et au sport pratiqué en milieu scolaire.

Le terrain de sports Verdun-Valmy

Cet équipement est situé 18 avenue de Verdun – Paris 10e.  Il est à mi-chemin – et très proche – de deux quartiers populaires prioritaires (zone des portes et zone Granges-aux-Belles), en manque notoire d’équipements.

Il comporte un terrain multi-sports permettant : soit un terrain de handball, soit deux courts de tennis, soit deux terrains de basket. Il dispose également d’un petit terrain de jeu, ainsi qu’un bâtiment d’accueil abritant des vestiaires, des sanitaires et le local des agents. Une piste de saut en longueur occupe un côté du site ; elle est hors d’état et donc inutilisée.

Les usages sur ce site sont principalement scolaires et associatifs (tennis et football). Certains horaires sont libres et dédiés aux jeunes du quartier. En cas d’intempéries, le site est totalement inutilisable.

L’emprise des aires sportives est faible par rapport au potentiel habituellement exploité sur des sites sportifs parisiens : ce site n’est pas optimisé. Une de ses particularités est son environnement bâti. Il présente  sur un angle des héberges mitoyennes (murs pignons) très hautes (de 7m à 9m). Il est d’usage dans le tissu urbain parisien de s’adosser et de construire contre de telles héberges. Ce n’est pas le cas actuellement sur ce site.

Le projet proposé

Le principe et le programme sont simples : une zone contre des pignons très hauts peut être adaptée pour y disposer un nouveau terrain de sports couvert. Le bâtiment d’accueil est donc démoli et reconstruit le long d’une autre limite séparative. Le petit terrain de sports est déplacé également le long de cette même limite.

Mode opératoire

De tels travaux peuvent être réalisés en site occupé en quelques mois. Le grand terrain de sports peut rester ouvert pendant la durée des travaux. Les démolitions sont aisées et il est possible de laisser en place les fondations et le dallage du bâtiment d’accueil. Divers équipements peuvent être récupérés. Certains locaux peuvent également rester en place.

Le nouveau terrain couvert ainsi que le bâtiment d’accueil peuvent être constitués d’une structure de type ossature bois préfabriquée. La durée du chantier peut être optimisée.

Coûts

La ville de Paris a évalué le coût de cette opération. Le montant estimé est de 1.2 M euros, incluant diverses suggestions techniques propres au contexte et au programme.

Optimisation du site

Ce projet permet de mettre à disposition un terrain sportif couvert complémentaire dans un quartier saturé.

La vocation de ce site est bien celle d’un équipement sportif. Ce projet consiste en son optimisation sans qu’il engendre non plus de contraintes de voisinage. Il est par exemple inenvisageable de couvrir l’actuel terrain de sport car les riverains auraient alors devant eux un nouveau vis-à-vis bâti peu séduisant quelle que soit la qualité de l’architecture.

Les personnels en place sont en nombre suffisant. Son exploitation peut être optimisée aux moyens de dispositifs constructifs économiques (éclairage leds, bâtiment non chauffé…)…

Cette optimisation du terrain de sports Verdun-Valmy présente un intérêt général : le 10e arrondissement, le Tennis Club du 10e ainsi que tout un secteur, peuvent profiter enfin d’un terrain couvert.

Présentation du projet

 Environnement existant – Vue aérienne du site

État existant – Volumes bâtis

Projet proposé – Volumes bâtis

Projet proposé – Organisation des terrains de sports

Ces dessins montrent l’intégration du nouveau terrain de sports couvert, disposé contre des héberges mitoyennes.

Ce nouveau bâtiment est adossé à d’autres bâtiments voisins très hauts. Il ne gène pas le voisinage et s’intègre logiquement à l’environnement (adossement contre des murs pignons).

Sport et accessibilité

Ce nouveau terrain de sport peut être dédié pour partie aux sports pour les personnes en situation de handicap. Le Tennis Club du 10e, membre du Comité de Paris de Tennis (FFT), est en lien étroit avec les responsables du “Sport Adapté”. Il est donc à même d’organiser des activités avec des animateurs spécialisés.

Résumé

Ce projet respecte les conditions idéales d’un budget participatif. Il représente un intérêt général et répond à une opportunité de densification et d’optimisation d’un site sportif. Le terrain de sports Verdun-Valmy est par ailleurs situé entre des quartiers populaires en manque d’équipements. Ce projet constitue un complément attendu.

Une construction robuste, pérenne et respectueuse de contraintes environnementales est envisageable. Son montant de travaux est adapté à une opération complexe. Ce projet réaliste n’a aucun impact négatif sur les pratiques et usages actuels du quartier ni même du terrain de sports Verdun-Valmy. Le lieu délaissé contre ces pignons hauts est alors pleinement utilisé dans son contexte d’équipement sportif déjà existant. Il n’a pas non plus d’impact sur le voisinage : les façades résidentielles donnant sur le site sont épargnées de tout nouveau vis-à-vis.

Ce programme est parfaitement adapté aux demandes pour pratiquer le tennis, sport très demandé et populaire, dans un lieu couvert, alors que ce vaste secteur est dépourvu. Il permet également aux scolaires de disposer d’un nouveau lieu couvert complémentaire et polyvalent. Enfin, ce lieu peut être dédié au sport adapté selon différentes modalités possibles.

Ce projet rassemble donc de multiples intérêts : éducatifs, sportifs, urbains, sociaux, associatifs.

Soutien au projet

Le processus du budget participatif est détaillé sur le site de la ville. En résumé, le soutien à un projet est conclu par un vote en sa faveur. Pour qu’un projet soit retenu puis construit, il lui faut un nombre de voix important.

Avant ce vote, ce projet peut faire l’objet de votre soutien et d’une promotion, notamment sur le site de la ville dédié au budget participatif, en manifestant votre “appréciation” et/ou votre “association” .

Tous les parisiens qui soutiennent ce projet peuvent communiquer à son sujet et sensibiliser leur entourage.

Le club mettra en place début septembre un dispositif adapté à l’échange, à la communication et au recueil de bulletins de votes . D’ici là, vous pouvez contacter le club par e-mail pour toutes questions.